Les pharmacies autorisées à délivrer quels types de masques et pour qui ?

 
 

La Préfète tient à rappeler que depuis le début de la crise sanitaire, la distribution des masques FFP2 et chirurgicaux est réservée aux personnes prioritaires à savoir les professionnels de santé et les malades titulaires d’une ordonnance dans les pharmacies.

RECTIFICATIF

Contrairement à ce qui a été annoncé dans notre précédent communiqué envoyé lundi 27 avril 2020, les pharmacies ne sont pas autorisées à délivrer des masques FFP2 et chirurgicaux à des malades même si ces derniers sont titulaires d’une ordonnance.

Les masques FFP2 et chirurgicaux délivrés par les pharmacies sont réservés uniquement aux personnels prioritaires à savoir, les professionnels de santé et les salariés ayant reçu le courrier du Cesu, attestant qu’ils exercent bien des activités d’aide à domicile auprès de personnes vulnérables bénéficiant de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) ou de la Prestation Compensatoire de Handicap (PCH).

En revanche, dès lors qu’un particulier est testé positif au coronavirus, des masques chirurgicaux lui sont fournis par le Centre Hospitalier de Guéret à la demande de l’ARSAgence Régionale de Santé.

***

La Préfète vous informe que le Ministère des Solidarités et de la Santé a étendu la possibilité de se procurer les masques chirurgicaux aux salariés exerçant des activités d’aide à domicile auprès de personnes vulnérables bénéficiant de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) ou de la Prestation Compensatoire de Handicap (PCH). Les salariés concernés ont reçu un courrier ou un courriel accompagné d’une attestation du Cesu et peuvent désormais retirer les masques gratuitement en pharmacie.

Depuis l’arrêté du 25 avril 2020, les pharmacies sont également autorisées à vendre des masques dits « grand public », fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables, c’est-à-dire des masques en tissu, lavables et réutilisables de type 1 et 2, la catégorie étant fonction de leur efficacité de filtration à 90% pour la catégorie 1 et 70% pour la catégorie 2 .

Les masques grand public sont fabriqués en respectant un cahier des charges exigeant élaboré par les autorités de santé (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et s’appuyant sur les normes qualitatives de l’AFNOR.

La Préfète rappelle que la protection par les masques à pour objectif de ralentir la propagation du virus en limitant la projection de gouttelettes mais ne dispense pas de la distanciation sociale et des gestes barrières.