Aides couplées

 
 

La réforme de la politique agricole commune permet à la France d’amplifier le montant des paiements couplés à une production et d’élargir la liste des productions pouvant bénéficier de ce soutien.

A partir de 2015, ces aides représenteront 15 % de l’enveloppe totale du 1er pilier contre 10 % précédemment.

Les productions suivantes pourront bénéficier d’aides couplées, qui sont très majoritairement dédiées à l’élevage :

  • vaches allaitantes,
  • vaches laitières,
  • ovins,
  • caprins,
  • veaux sous la mère et veaux bio,
  • légumineuses fourragères produites par des éleveurs,
  • soja,
  • protéagineux,
  • légumineuses fourragères destinées à la déshydratation,
  • semences de légumineuses fourragères,
  • blé dur,
  • fruits transformés,
  • tomate destinée à la transformation,
  • pommes de terre féculières,
  • houblon,
  • chanvre,
  • semences de graminées.

La quasi-totalité de ces aides couplées sont accordées en appliquant la transparence GAECGroupement agricole d'exploitation en commun et un principe de dégressivité et/ou de plafonnement.

Des dispositions spécifiques sont également mise en œuvre pour les nouveaux producteurs.

En savoir plus :

> aides couplées - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,66 Mb