Canicule

 
 
Canicule

Conseils, prévention, recommandations, obligations de l'employeur...

Les conseils de prévention :

La préfecture souhaite rappeler, notamment aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées, ou malades à domicile, personnes dépendantes), les quelques conseils clés utiles en cas de fortes chaleurs :

- maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la

nuit s’il fait plus frais) ;

- buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;

- rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs

fois par jour ;

- passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale,

supermarché...) ;

- évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;

- pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Il est par ailleurs impératif d’éviter toute activité susceptible de déclencher des feux de végétaux.

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée.

• Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se

déplacer.

• Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.

• Nausées, vomissements, diarrhée, soif.

• Crampes musculaires.

• Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).

• Agitation nocturne inhabituelle.

Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés à la chaleur) s’exposent aussi au risque de la déshydratation, car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées(le surplus d’eau sera éliminé).

Dans tous les cas, il convient déviter les efforts physiques intenses, de rester le moins possible exposé à la chaleur, de ne pas rester en plein soleil et de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.

Toutes les recommandations pour se protéger contre les fortes chaleurs sont consultables sur les sites internet :

- de l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine : www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/alerte-canicule-en-nouvelle-aquitaine

- des services de l’État en Creuse www.creuse.gouv.fr

- de Météo France : www.meteofrance.com

Un numéro de téléphone spécial « Canicule info service » est à votre disposition

0 800 06 66 66

(appel gratuit depuis un poste fixe en France)

Dispositif de gestion du plan départemental canicule


Canicule : quelles sont les obligations de l'employeur ?

Le Code du Travail dispose que l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé de ses salariés en y intégrant les conditions de température. L'employeur est tenu de mettre en place une organisation et des moyens adaptés aux situations d’exposition aux épisodes de fortes chaleur. Il doit notamment :

  • intégrer au document unique les risques liés aux ambiances thermiques
  • mettre à gratuitement à disposition des salariés de l'eau fraîche et potable fraîche, à proximité des lieux de travail et en quantité suffisante
  • mettre en place une ventilation des locaux de travail correcte et conforme à la réglementation
  • vérifier que les adaptations techniques (stores, aération...) sont fonctionnelles
  • prévoir une surveillance de la température des locaux. La caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés recommande d'évacuer les locaux à partir d'une température intérieure de 34 degrés.
  • informer tous les salariés des risques, des moyens de préventions et des signes et symptômes du coup de chaleur.

Salariés du BTP

Des dispositions spécifiques du Code du Travail s'appliquent aux employés travaillant en extérieur, particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs, comme les salariés du bâtiment. L'employeur doit :

  • mettre à disposition des travailleurs au moins 3 litres d'eau par jour et par personne
  • prévoir un local pour accueillir les travailleurs ou des aménagements du chantier pour les protéger de la chaleur comme un local climatisé à proximité ou des abris.

La réorganisation du temps de travail

Suivant les recommandations du plan canicule, l'employeur doit si possible prendre des précautions pour réorganiser le temps du travail au sein de son entreprise. Il peut s'agir  :

  • d'aménager les horaires de travail : début d'activité plus matinal, suppression des équipes l'après-midi...
  • d'organiser de pauses supplémentaires et/ou plus longues aux heures les plus chaudes de la journée, si possible dans une salle plus fraîche.

Quels recours en cas de manquement de l'employeur ?

En cas de manquement par l'employeur de son obligation de sécurité, le salarié peut :

  • saisir les services d'inspection du travail
  • ou selon la taille de l'entreprise, saisir le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ou le délégué du personnel.

Si le salarié juge raisonnablement qu'il se trouve dans une situation de travail présentant un danger grave et imminent pour sa vie ou pour sa santé, il peut exercer son droit de retrait en application de l'article L4131-1 du Code du Travail .

Les obligations des employeurs ne dispensent pas les travailleurs d'être vigilants à l'égard de leur santé. Les salariés trouveront les principales recommandations pour se protéger de la chaleur sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé .