Geneviève DARRIEUSSECQ

 
 
Geneviève DARRIEUSSECQ

La secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, était en déplacement dans le département de la Creuse le mercredi 26 juin.

Accueilli par Madame Magali DEBATTE, Préfète de la Creuse, la ministre a rencontré les associations d’anciens combattants dans les salons de l’Hôtel de la Préfecture à Guéret, en présence de M. le Maire de Guéret, M. le Vice-président de la Communauté d’agglomération du Grand Guéret, M. le Suppléant du Député de la Creuse, et Mme la 2ème Vice-présidente du Conseil départemental de la Creuse.

À cette occasion, Geneviève DARRIEUSSECQ a remis la Croix du Combattant à Monsieur René-Michel BLORET et Monsieur Robert DUPOTY.

Cette séance s’est clôturée par des questions / réponses avec les anciens combattants.

***

« Ils ont des droits sur nous ». Cette célèbre phrase de George Clemenceau au sujet des Poilus de la Grande Guerre exprime toute la philosophie de la croix du combattant. Cette décoration est une volonté de l’État français de reconnaître le statut particulier des combattants de 14-18. Depuis sa création le 28 juin 1930, elle est attribuée aux militaires ayant participé à la Première Guerre mondiale, aux opérations menées entre 1918 et 1939, à la Seconde Guerre mondiale et aux conflits et aux engagements internationaux de la France depuis 1945. Avec la carte du combattant, elle ouvre droit à la reconnaissance de la Nation et à la retraite du combattant.

***

Dans le cadre du Service national universel (SNU), la ministre s’est rendue au centre de Felletin, le plus important de France, à la rencontre des 200 jeunes volontaires et des encadrants.

Geneviève DARRIEUSSECQ, accompagnée de la Préfète de la Creuse, a été accueillie au Lycée des Métiers du Bâtiment par Mme le Maire de Felletin, le suppléant du Député, la Présidente du Conseil Départemental, le Président de la Communauté de communes Creuse Grand-Sud, le Directeur du service départemental de l'Éducation nationale, le Proviseur du LMB, le Président du conseil d’administration, le Chef de projet, le Chef du centre SNU…

Après la présentation des équipes, la ministre a échangé avec le Directeur et le Directeur-adjoint sur le fonctionnement du centre, puis elle a assisté à deux ateliers avec des jeunes volontaires :

- les valeurs de la République (module de découverte des libertés fondamentales en France)

- La lutte contre l’illettrisme (module d’apprentissage des fondamentaux de la langue française)

Le Service national universel s’adresse, après la classe de 3e, aux jeunes filles et garçons âgés de 15 à 16 ans. Il comporte obligatoirement une phase de cohésion, en hébergement collectif et hors de son département de résidence, de deux semaines et une mission d’intérêt général auprès d’une association, d’une collectivité, d’une structure publique ou d’un corps en uniforme, de deux semaines également. Chaque jeune peut ensuite poursuivre une période d’engagement de trois mois minimum.

Plus de 2 000 jeunes participent à la phase de préfiguration dans 13 départements : Creuse, Nord, Ardennes, Val d’Oise, Eure, Morbihan, Loire-Atlantique, Cher, Haute-Saône, Puy-de-Dôme, Vaucluse, Hautes-Pyrénées, Guyane. Au programme notamment : initiation au code de la route, formation aux premiers secours, activités sportives et de cohésion, mais aussi modules sur le développement durable et la transition écologique, la citoyenneté et les institutions nationales et européennes, la défense et la sécurité.