Actualités

Participation citoyenne : devenir acteur de sa sécurité en Creuse

 
 
Participation citoyenne : devenir acteur de sa sécurité en Creuse

La participation citoyenne est un dispositif gouvernemental simple, efficace et gratuit. Il vise à prévenir et à lutter contre les actes de délinquance et les incivilités d’un quartier ou d’une commune.

Pour mettre en place le dispositif, des référents citoyens sont choisis par le maire sur la base du volontariat. Ces référents font le relais entre les habitants du quartier et la brigade de gendarmerie locale.

Instaurée pour la première fois en 2006, la participation citoyenne renforce ainsi le contact entre les citoyens et la gendarmerie et permet de développer une culture de prévention de la délinquance. Cette démarche partenariale ne cesse de se développer : plus de 5700 communes l’ont déjà adoptée et mise en œuvre.

Une démarche visant à consolider le lien entre la population et les forces de sécurité

Le dispositif de « Participation citoyenne » a plusieurs objectifs :

  • Établir un lien régulier entre les habitants d’un quartier, les élus et les représentants des forces de sécurité ;
  • Accroître la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance d’appropriation ;
  • Renforcer la tranquillité au cœur des foyers et générer des solidarités de voisinage.
dc22

Gilles PELLEGRIN, sous-préfet de l’arrondissement d’Aubusson,
à la signature du « Protocole établissant un dispositif de participation citoyenne
sur la commune de Viersat », le vendredi 3 décembre 2021 .

Un dispositif qui s’appuie sur trois acteurs : le maire, les citoyens référents et la gendarmerie

Pivot en matière de prévention au sein de sa commune, le maire joue un rôle majeur dans la mise en place et le suivi de ce dispositif de trois ans, renouvelable par tacite reconduction. Il peut y associer le service de police municipale et/ou le garde champêtre de sa commune.

Autres acteurs essentiels, les citoyens référents sont choisis par le maire sur la base du volontariat, de la disponibilité, et du bénévolat. Ils alertent la gendarmerie de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient témoins. La participation à ce dispositif ne leur confère pas de prérogatives de puissance publique.

Dernier acteur indispensable de ce dispositif, la gendarmerie locale recueilleles informations des citoyens référents, dispense de conseils et diffuse des messages de prévention aux fins d’information de la population.

Une réunion publique annuelle sera organisée par le maire et le responsable local de la gendarmerie pour présenter le bilan du dispositif.

PC23