Actualités

Signature du contrat de prévention et de protection de l’enfance

 
 
Signature du contrat de prévention et de protection de l’enfance

Mardi 7 décembre 2021, la préfète de la Creuse a signé le contrat de prévention et de protection de l’enfance.

Virginie DARPHEUILLE, préfète de la Creuse, a signé, aux côtés du Conseil départemental et de la Délégation départementale de l’Agence Régionale de Santé (ARSAgence Régionale de Santé), le contrat de prévention et de protection de l’enfance.

Depuis 2020, la Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance a été mise en œuvre par l’État progressivement dans 30 départements, dont la Creuse.

Mieux répondre aux besoins des enfants et de leurs familles en Creuse

La mise en place du contrat de prévention et de protection de l’enfance permettra principalement :

  • D’agir plus précocement pour répondre aux besoins des enfants et de leur famille ;
  • De sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures ;
  • De donner aux enfants les moyens d’agir et garantir leurs droits.

La contractualisation va permettre de consolider certains dispositifs, tels que la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP), l’observatoire départemental de la protection de l’enfance, ou le plan départemental de contrôle des établissements de protection de l’enfance.

Améliorer l’accompagnement des parents les plus vulnérables

Ce contrat de prévention et de protection de l’enfance, financé à hauteur de 127 208 € par l’État, permettra également aux personnels médicaux d’augmenter le nombre d’entretiens prénataux précoces, de bilans de santé en école maternelle, de consultations infantiles en Protection Maternelle et Infantile (PMI), et de visites de sages-femmes et d’infirmières puéricultrices auprès des familles vulnérables.

Les interventions auprès des familles en sortie de maternité, ainsi qu’auprès des enfants protégés en situation de handicap seront renforcées. Ce contrat favorisera aussi la mise en place de dispositifs protégés pour l’exercice du droit de visite et de garde, tout en assurant un suivi et un accompagnement à la vie affective et sexuelle des enfants accueillis par l’Aide Sociale à l’Enfance. La formation des professionnels de la petite enfance constitue un autre aspect essentiel de ce contrat.