Journée de la Police Nationale 

 
 
Journée de la Police Nationale 

Alice MALLICK, sous-préfète chargée de mission Plan de relance et Plan particulier pour la Creuse, a participé à cette première cérémonie, le 9 juillet 2021, à la DDSPdirection départementale de la sécurité publique de Guéret.

Alice MALLICK, sous-préfète chargée de mission Plan de relance et Plan particulier pour la Creuse, a participé à la première cérémonie de la « Journée de la Police Nationale », à la direction départementale de la sécurité publique (commissariat de police) de Guéret.

Après l’appel des huit policiers morts en mission au cours de l’année écoulée et la remise de décorations, Alice MALLICK a lu le message du ministre de l’intérieur.

> Policiers morts en mission au cours de l’année écoulée - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

Cette première journée de la police nationale donne l’occasion d’honorer la mémoire des policiers morts en mission, de rendre hommage aux blessés, mais aussi de célébrer la police nationale dans toutes ses composantes et de promouvoir l’institution et ses membres, quel que soit leur corps d’appartenance.


Message du ministre de l’Intérieur à l’occasion de la journée de la police nationale le vendredi 9 juillet 2021

Dans tous les services de police de France se déroule, aujourd’hui, une cérémonie réunissant les personnels de la police nationale.

A cette date, l’occasion sera donc donnée à l’ensemble des effectifs, quel que soit leur statut, de se rassembler pour célébrer cette institution à qui ils donnent tant, pour exalter les valeurs qui en font la force.

Sur proposition du directeur général, j’ai fait le choix du 9 juillet pour la valeur et la force symbolique de ce jour anniversaire de la loi du 9 juillet 1966, voulue par le Général de Gaulle, qui structure la police nationale telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Cette date et cette loi symbolisent les valeurs d’unité et de rassemblement que le Gouvernement souhaite promouvoir lors de cette journée.

Le 9 juillet revêt une double ambition pour notre institution.

La première est celle d’être un moment de mémoire et d’hommage aux policiers décédés et blessés en mission. Le Président de la République tenait à ce que cette journée qui célèbre l’action de la police nationale nous permette d’honorer la mémoire de ceux qui nous ont quittés.

Au cours de l’année écoulée, 8 hommes et femme, policiers et agent administratif, sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions ; leurs noms ont résonné il y a quelques instants. Ils resteront à jamais gravés dans nos mémoires et dans celles de la République. Tous étaient des héros du quotidien, ne cherchant ni la gloire, ni la lumière. Ils étaient des serviteurs de la Nation et les gardiens de notre paix.

En ce moment, chacun à une pensée pour les familles et les proches de ces policiers décédés, mais aussi de tous ceux qui furent blessés dans leur chair et dans leur esprit, qui partagent les difficultés de leur métier.

La seconde ambition de cette journée est d’être un moment de célébration au sein de la « famille police ». Le 9 juillet doit être un moment fort dans la vie de tous les commissariats et de tous les services de police, de cohésion et de partage entre tous les agents et avec les Français que nous protégeons.

Hommage, célébration, cohésion, reconnaissance sont donc les mots qui doivent guider les cérémonies du 9 juillet dans tous les services.

Cette première journée est un moment chargé d’émotion. À travers elle, cadets de la République, policiers adjoints, gardiens et gradés, officiers, commissaires, personnels administratifs, techniques et scientifiques, fonctionnaires comme contractuels, la Nation reconnaissante vous rend hommage.

Policiers et policières de France, vous pouvez être fiers de ce que vous êtes, de ce que vous faites et des valeurs qui vous animent. Fiers de protéger ces femmes violentées, ces enfants martyrisés et, au-delà, cette population qui a besoin de la protection de l’État, pour éviter la loi du plus fort.

Vive la police nationale ! Vive la République ! Vive la France !