La Creuse, département pilote pour le SNU

 
 

13 départements testeront le service national universel en juin  2019

Le secrétaire d'État Gabriel Attal a dévoilé le 16 janvier les contours de cette première phase de test pour le service national universel (SNU) : 3 000 jeunes volontaires seront concernés. Et le 4 mars, il a lancé la campagne de recrutement des volontaires : http://www.jeunes.gouv.fr/SNU

Comment se déroulera la phase pilote ?

Une première phase de test du service national universel (SNU) se déroulera en juin 2019 dans 13 départements français. Pendant deux semaines, les jeunes volontaires seront accueillis dans diverses structures : internats, bâtiments du ministère des Armées ou centres de formation.
À leur arrivée, un trousseau leur sera remis, avec un uniforme. Ils seront regroupés au sein de maisonnées de 10 jeunes, avec un tuteur et des encadrants plus expérimentés” précise Gabriel Attal à l’AFP.
Chaque journée débutera par un salut au drapeau et par le chant de l’hymne national. En effet, le secrétaire d’État explique que “ce moment de communion républicaine est important. Des contacts que j'ai eus avec les jeunes, il en est ressorti un attachement aux symboles de la République, qui a sans doute été renforcé par les attentats de 2015”.
Et pour les activités ? D’une part, des formations aux premiers secours, des ateliers sur les valeurs républicaines ou sur la protection environnementale. De l’autre, des parcours dans la nature, des courses d’orientation ou des franchissements d’obstacles seront au programme. Enfin, des bilans de maîtrise du français, de santé et des points d’orientation professionnelle seront proposés aux jeunes.

Qui est concerné par le service national universel ?

Pour cette phase pilote, environ 3 000 jeunes volontaires âgés de 16 ans participeront au service national universel. Ils seront appelés, recrutés sur la base du volontariat et avec un souci de mixité sociale et territoriale.
D’ici quelques années, 800 000 personnes devraient être concernées par le SNU.

Quels départements sont concernés par la phase test ?

Le ministère de l’Éducation nationale a listé les 13 départements pilotes, représentatifs de la diversité des territoires, pour cette phase pilote du SNU :

  • Les Ardennes,
  • Le Cher,
  • La Creuse,
  • L'Eure,
  • La Guyane,
  • Les Hautes-Pyrénées,
  • La Haute-Saône,
  • La Loire-Atlantique,
  • Le Morbihan,
  • Le Nord,
  • Le Puy-de-Dôme,
  • Le Val-d'Oise,
  • Le Vaucluse

À partir de 2020, “tous les départements seront en mesure d'accueillir des jeunes,” a affirmé Gabriel Attal.

Quelle suite pour les jeunes volontaires ?

Une seconde phase attend les jeunes volontaires entre juillet 2019 et juin 2020. Cette dernière “prendra la forme d’une mission d’intérêt général, auprès d’une association, d’une collectivité locale ou d’un corps en uniforme” résume le secrétaire d’État. Deux options seront proposées : réaliser cette phase sur une période de 15 jours consécutifs, ou bien l’étaler tout au long de l’année.
Une fois la majorité acquise, il sera proposé aux jeunes participants de poursuivre leur volontariat en s’engageant minimum pendant trois mois.

Quel coût représente le déploiement du SNU ?

Pour les pouvoirs publics, le SNU représente un budget annuel situé entre 1 et 1,5 milliard d’euros.