En cas de constat de prédation, que faire

Fiche réflexe prédation sur troupeau

 
 
Fiche réflexe prédation sur troupeau

> Fiche reflexe loup Creuse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb

Alerte en cas d’attaque

En cas d’attaque ou acte de prédation sur les animaux d’élevage, l’éleveur concerné est tenu d’informer immédiatement et au plus tard 72 heures après le constat des dommages l’Office Français de la Biodiversite (OFB) au 05 55 52 24 81. L’éleveur précise son nom, numéro de téléphone, localisation du dommage et estimation des victimes.

Dans l’attente de la visite des agents de l’OFB, et dans la mesure du possible, l’éleveur doit :

- tenter de localiser tous les animaux attaqués

- isoler les animaux blessés du troupeau, ne pas toucher aux indices sur le terrain (ne pas déplacer les victimes, sauf nécessité) ou conserver les indices recueillis, protéger les victimes avec des bâches ou des sacs

- relever le numéro d’identification complet de chaque animal tué ou blessé

Constat et expertise

Après appel de l’éleveur, l’OFB informe immédiatement la DDT. Le constat est réalisé par les agents habilités de l’OFB qui se rendent sur place et relèvent les différents éléments permettant d’analyser les caractéristiques de l’attaque. Le constat et l’expertise sont transmis à la DDT.

L’indemnisation ou non de l’éleveur dépend des conclusions techniques, établies à la suite du constat. Lorsque la prédation est avérée et que la responsabilité du loup ne peut pas être écartée, une indemnisation est proposée.