Agriculture

Volet agricole

 
 

Des aides pour la protection contre les aléas climatiques

Déplacement de la sous-préfète, Alice MALLICK, sur l’exploitation agricole du GAEC du Veau d’or à Mainsat, mardi 27 avril 2021 pour informer les agriculteurs des aides France relance auxquelles ils peuvent prétendre pour s’équiper contre les aléas climatiques.

La vague de froid et le retour du gel de ces dernières semaines ont causé des dégâts très importants dans un grand nombre de cultures. Les agriculteurs font, aujourd’hui, face à la nécessité de gagner en résilience face aux aléas climatiques dont l’intensité et la fréquence augmentent : gel, grêle, mais aussi sécheresse qui détruisent les cultures. Au-delà de l’adaptation de leur stratégie d’entreprise, les agriculteurs doivent investir dans des dispositifs de protection souvent coûteux à l’hectare. Le plan de relance permet d’accélérer fortement l’effort d’investissement dans ces domaines.

L’aide du Plan de relance pour faire face aux Aléas climatiques

Le plan de relance est doté d’une enveloppe de 70 millions d’euros à l’échelle nationale pour soutenir l’investissement dans les agroéquipements de protection face aux aléas climatiques. Le 17 avril dernier, le premier ministre a annoncé le doublement de cette enveloppe soit 140 millions d’euros sont désormais dévolus à la protection contre les aléas climatiques.

Depuis le 4 janvier 2021 et jusqu’au 31 décembre 2022, les exploitants agricoles peuvent déposer une demande d’aide auprès de FranceAgriMer, dans la limite des crédits disponibles (les aides sont attribuées dans l’ordre d’arrivée des demandes jusqu’à consommation de l’enveloppe).À ce jour, 14 dossiers ont été déposés par les agriculteurs creusois pour un montant total d’aide de 46000 €. (en Nouvelle-Aquitaine, 600 agriculteurs et entreprises pour 6M€)

Qui peut en bénéficier ?

Tous les utilisateurs d’agroéquipements en production agricole sur l'ensemble du territoire (exploitant agricoles, GAEC, EARL, SCEA, exploitation des lycées agricoles, CUMA et GIEE (si composés exclusivement d’agriculteurs).

Quels types d’agroéquipements sont concernés ?

Les matériels éligibles sont :

- protection contre le gel : bâches d’hivernage, matériel de bâchage, tour antigel, générateur air chaud, aspersion antigel…

- protection contre la grêle : filets para-grêle, système d’alerte…

- protection contre la sécheresse : matériel d’irrigation basse pression, goutte à goutte, stockage eau de pluie, ombrière…

Quel est le montant de l'aide ?

Le montant minimal des dépenses présentées dans la demande d’aide est fixé à 2 000 € HT et le plafond de dépenses éligibles est fixé par demande à 40 000 € HT (300 000€ HT pour les CUMA).

Le taux de l’aide est fixé à 30 % du coût HT des investissements éligibles

Taux d’aide de 40% avec une bonification jeune installé (<40 ans) ou CUMA

Comment déposer un dossier ?

La téléprocédure sur le site de FranceAgriMer est ouvertejusqu’au 31 décembre 2022, dans la limite des crédits disponibles et le dépôt des dossiers est dématérialisé :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Plan-de-relance-Agriculture/Aide-aux-agroequipements-necessaires-a-l-adaptation-au-changement-climatique

Une seule demande peut-être réalisée par exploitation mais peut comprendre plusieurs matériels.

(IMPORTANT : En cas d’investissement dans du matériel de lutte contre la sécheresse, les devis doivent avoir été préalablement soumis à la DDT.)

Pour plus d’informations vous pouvez contacter le service économie agricole de la Direction Départementale des Territoires de la Creuse au 05 55 61 20 58 ou par mail ddt -relance@creuse.gouv.fr

L’exploitation du GAECGroupement agricole d'exploitation en commun du Veau d’or

Madame Azam Amélie et monsieur Bec Pierre Alexandre se sont installés hors du cadre familial en décembre 2011. Ils ont créé le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun et se sont spécialisés dans la production de veaux de lait, élevés sous la mère.

Le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun du Veau d’Or a une production de bovins viandes à partir d’un troupeau de 80 vaches de race Limousines pour la production de viande et d’une vingtaine de vaches laitières principalement de race Montbéliardes et Normandes. La plus grande partie des surfaces agricoles est destinée à la production fourragère pour les animaux.

Le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun du Veau d’Or s’est engagé sur plusieurs mesures dans le cadre du plan de relance.

  • L’aide au renouvellement des agroéquipements nécessaires à la transition agroécologique pour laquelle le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun a sollicité une demande pour l’achat d’une une herse rotative ;
  • L’aide à l’investissement dans des équipements spécifiques pour la production fourragère riche en protéines végétales pour laquelle le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun a sollicité une demande d’aide pour une presse à balle ronde ;
  • L’aide aux agroéquipements nécessaires à l’adaptation au changement climatique pour laquelle le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun a sollicité une demande d’aide pour remplacer son système de prélèvement d’eau pour l’alimentation des animaux. Les investissements sont orientés pour un système de pompage, de stockage et de traitement de l’eau.

Le GAECGroupement agricole d'exploitation en commun attend des retours de FranceAgriMer pour savoir si l’exploitation est éligible aux aides demandées.

> DP régional volet Agriculture du plan de relance - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,66 Mb